L'île indonésienne de Suwalesi, autrefois appelée Célèbes, se situe non loin des côtes de Borneo.

C'est une terre de marins réputés. Probablement les plus réputés d'un pays-archipel, déjà complètement tourne vers la mer et ses ressources.

20170214_173907

On y trouve 12 volcans et 45 langues distinctes y sont parlées.
C'est aussi une île immense de 202 000 kilomètres carres à la forme étrange (parfois compare à un papillon), où résident 15,5 millions d'habitants et... les cocotiers les plus beaux du pays selon les botanistes !

En route vers l'archipel des Raja Ampat en Papouasie occidentale, nous nous y sommes arrêté le 10 février 2017.

Ne disposant à l'aller et au retour que de quelques jours de transit (1 semaine en tout), nous avons décidé de restreindre notre découverte au nord...

20170213_130315

Manado, au nord de Suwalesi, seule enclave chrétienne (avec les Raja Ampat de Papouasie) de cet immense archipel principalement musulman, nous voici chez toi. 

Le piment, grande spécialité locale

20170211_113249-1

20170211_120715-1
Manado est une ville paisible sur le plan sécuritaire ou les religions co-existent apparemment sans problème.
Même pour un touriste cette harmonie est assez visible entre les communautés.
Ainsi l'imam fête Noël avec les chrétiens et les prêtres la fin du Ramadan avec les musulmans. Ça fait rêver.

20170212_161546

20170211_113718

C'est aussi une ville dynamique de 410 000 habitants. La circulation y est un peu folle, voir très congestionnée par moment.
L'accès depuis l'aéroport international de Manado se fait en 20 mns à peu près.
On y trouve quelques supermarchés, des marches locaux il faut bien le dire, relativement peu engageants, des artères vibrantes, mais au niveau de la visite culturelle, c'est un peu le néant.

20170211_113405-1

20170211_120207-1

A moins que l'on soit un accro des églises parce que ça oui il y en a partout.

Le meilleur plan pour se déplacer à Manado et proches environs c'est le mikrolet !

20170212_163451

20170212_161836

Quelle aventure. Avec sono à fond en pleine ville. Ce qu'il y a de bien avec le mikrolet c'est qu'il va partout, quitte à se dérouter pour rendre service.

20170212_171447
On nous a bien explique qu'il y avait des zones, des arrêts précis, on n'a jamais rien compris.
En clair Il suffit de lui faire signe pour qu'il vous prenne là où vous vous trouvez. Et ça fonctionne très bien comme ça.
Les prix sont dérisoires (0.50 euro le trajet de 30 mns) et on a constaté aucune arnaques aux touristes.
En résume, nous on vote pour.